Lettres pour collégiens et lycéens

THÉÂTRE ET REPRÉSENTATION

Séquence n° 2 : THÉÂTRE ET REPRÉSENTATION

Etude d’une oeuvre complète : Electre de Giraudoux – Mythe d’Électre ou mythe d’Oreste ?

Pour l’exposé :

  1. Lecture analytique n°6 : acte I scène 2, de « Tu as tout à craindre » à « l’unanime capitulation.« 
  2. Lecture analytique n°7 : acte II scène 8,  de « Oui, je le haïssais » à « voilà le plus beau ! « 
  3. Lecture analytique n°8 : acte II scène 10

Pour l’entretien :

Texte complémentaire :

  1. Entracte : Le Lamento du jardinier, de « On réussit chez les rois » à « Écoutez … Merci.« 

Éléments de synthèse : Mythe et tragédie

Exposés : Le théâtre grec antique et les emprunts de Giraudoux et Sartre au théâtre antique.
La comparaison d’Electre de Giraudoux et des Mouches de Sartre.
L’existentialisme.

Réflexion à partir de corpus de textes et de sujets de dissertation sur :  les figures féminines monstrueuses
(Racine, Rouquette, Gaudé).

Ouverture culturelle :
– Les élèves ont mémorisé une tirade de théâtre.
– Les élèves ont eu l’opportunité de voir plusieurs représentations théâtrales :
Au Théâtre de la Ville : Le Partage de midi de Claudel (Dossier), Ce que tu vois de Gaelle Bourges, Les Sorcières de Salem d’Arthur Miller, Mary said what she said de Darryl Pinckney.
Au Théâtre Hébertot : Douze Hommes en colère de Reginald Rose

Etude d’un groupement de textes : La représentation de ce qui se passe hors-scène au théâtre

Pour l’exposé :  

  1. Lecture analytique n°9 : Racine, Phèdre, acte V, scène 6, « Un effroyable cri … une source
    éternelle.
     » (Fichier)
  2. Lecture analytique n°10 : Giraudoux, Electre, acte II, scène 9, de « Alors voici la fin. » à « Il me rattrape. »

Pour l’entretien :

 Textes complémentaires :

  1. Corneille, Le Cid (Fichier)
  2. Racine, Athalie (Fichier)
  3. Sartre, Les Mouches  (Fichier)
  4. Beckett, Fin de partie (Fichier)

Éléments de synthèse : Le récit dans le théâtre classique
L’intérêt du récit dans le théâtre moderne.

Lectures cursives : Le Cid de Corneille, Phèdre ou Athalie de Racine, Fin de partie de Beckett.

Exposés : Les esthétiques baroque et classique.
Le théâtre de l’absurde.

Réflexion à partir de corpus de textes et de sujets de dissertation sur : les fonctions du monologue au théâtre  (Racine, Rouquette, Gaudé); la parole au théâtre (Artaud); les difficultés de l’aveu au théâtre (Racine, Hugo, Sarraute)