1ère et Terminale : point sur l’évaluation         

Aux élèves de 1ère et terminale et à leurs parents

Comme convenu, nous revenons vers vous sur la question de l’évaluation.

L’annonce de la suppression des épreuves de contrôle continu, l’expérience du bac de l’an dernier, et d’une manière plus large, la réforme du lycée suscitent des questions légitimes de votre part quant aux notes des élèves.

Voici quelques éléments de la réflexion que nous menons avec les professeurs et les réponses qui en découlent :

  • Nous voulons tout d’abord réaffirmer notre volonté de maintenir, dans le cadre du projet éducatif de Fénelon, notre degré d’exigences et de préparation à l’enseignement supérieur largement reconnu par tous.
  • Nous réaffirmons également notre adhésion à cette réforme du lycée et du bac, même si sa mise en œuvre est compliquée. Ceci implique la prise en compte du contrôle continu dans le bac, avec la problématique spécifique cette année liée à la suppression des épreuves communes.

Nous croyons qu’il est possible de concilier ces deux points et de répondre aux objectifs attendus :

  • PARCOURSUP: depuis toujours nos élèves sont sélectionnés dans Parcoursup sur la base de leurs bulletins de Fénelon. Le suivi post bac montre que cela leur réussit plutôt (cf sur le site de Fénelon dans l’espace orientation). En cela, la réforme du bac ne change rien, voire améliore la situation car à partir de cette année, en plus des bulletins figureront les notes des épreuves de spécialités de mars. Il est également important de rappeler que d’autres critères entrent en ligne de compte sur Parcoursup : les appréciations des professeurs, les avis du chef d’établissement, le positionnement de l’élève et sa progression.
  • BAC:
    • Relativisons : Il est d’abord important de vous redire à quel point est peu significatif un écart de notes dans une matière. A titre d’exemple, dans les matières de spécialités,2 points de moyenne en plus à chaque trimestre de 1ère et de terminale représentent 0.025 pts sur 20 au BAC. Pour cette année, dans les matières pour lesquelles les épreuves communes sont supprimées, 2 points de plus représentent 0.12 pts.
    • Sur la base des statistiques des notes du bac des trois dernières années, nous avons fait un travail d’harmonisation avec l’ensemble des professeurs.
    • Par ailleurs, nous menons surtout une réflexion pédagogique intéressante sur ce thème de l’évaluation : dissocier l’exigence de la notation, proposer des évaluations de types (DTL , interrogation orale, écrite, TP) et de degrés d’exigences différents. Ceci permettra une évaluation conforme aux attendus du bac, tout en aidant les élèves à se situer par rapport à leur projet d’études supérieures.

Nous tenons à réitérer notre confiance envers les professeurs qui s’impliquent pour faire progresser leurs élèves et leur permettre de construire un projet d’études supérieures ambitieux et adapté à chacun.

Nous restons à votre disposition pour toute question.

Cordialement,

H Walker

F Combescure