Un site du Groupe scolaire Fénelon Sainte-Marie – Paris

oser la prépa

Pourquoi il faut oser la prépa

1 – Rapide description de trois endroits où l’on peut se diriger avec son Bac en poche (il y en a d’autres)

La Prépa est idéale pour un élève ayant besoin d’un cadre de travail, qu’il soit fixé ou pas quant à la suite de ses études. On y reçoit une formation généraliste de haut niveau, permettant ensuite soit d’aller en école d’Ingénieur, soit en L3 à l’Université. Nous nous restreindrons aux Prépas scientifiques, celles que je connais le moins mal 😉

L’Université est idéale pour un élève sachant travailler en autonomie, capable de résister aux sirènes des distractions, et qui a une idée précise de ce qu’il veut faire. La formation est rapidement spécialisée, même si des passerelles existent.

La Prépa intégrée (à une école  d’Ingénieur) mène au concours de l’école à laquelle est rattachée. La prépa intégrée de l’école Tartempion est le meilleur endroit si on veut intégrer l’école Tartempion. Par contre elle est à proscrire si on hésite encore sur la poursuite des études (telle ou telle école d’Ingénieur, ou L3 à l’Université). Elle apporte une véritable sécurité psychologique (pour les Parents surtout) : moyennant financ€€€€s, et sauf cas particulier, on arrive à intégrer l’école Tartempion à l’issue de deux ans.

2 – Le prix de la formation

L’Université a des frais de scolarité assez bas (allez voir de l’autre côté de la Manche, voire aux E.-U. !) pour une formation de qualité.

La Prépa publique est par nature gratuite.

La Prépa privée est quant à elle payante, mais d’un coût raisonnable par rapport aux débouchés.

N.B. : les élèves de Prépa (publique comme privée) sont désormais obligés de par la loi à s’inscrire dans une Université… D’où des frais. Mais des Bourses sont possibles !

La Prépa intégrée est en général assez coûteuse (plusieurs milliers d’euros), mais garantit (ou presque) d’intégrer l’école à laquelle est rattachée.

3 – La qualité de la formation

Bande de veinards ! Où que vous alliez vous trouverez une formation de qualité, bien qu’adaptée à un certain type public… Soit généraliste, soit spécialiste, soit orientée en vue d’un concours précis.

Bref : il n’existe pas de formation « meilleure » que les autres, chacune est adaptée à un certain type d’élève.

4 – Quelques points en faveur de la Prépa

La Prépa a l’immense avantage d’ouvrir toutes les portes : Ingéniérie, Recherche, Enseignement, et même Management/Commerce (il y a des places aux concours réservées aux élèves des Prépas scientifiques). Nous ne préparons pas qu’à un seul concours, nous ne vous enferrons pas dans la poursuite en L3 : vous avez le choix.

La Prépa a l’immense inconvénient… de mettre au travail les élèves. Etre en haut de la pyramide est difficile, la Prépa fait le maximum pour vous y préparer.

La Prépa n’est pas le bagne : à moins que vous trouviez par la même occasion qu’être Ingénieur, Chercheur, Enseignant, Manager, le soit ? Les métiers les plus convoités s’obtiennent par le travail, pas juste en s’asseyant sur un banc et écoutant distraitement un orateur tout en mettant à jour son profile FB.

La Prépa ce n’est pas du bachotage stérile : nous vous formons à l’immense variété des concours, chacun étant différent.

La Prépas ce n’est pas du « par coeur » : les épreuves ne sont pas formatées mais font appel à vos capacités de synthèse de toutes vos connaissances, construites sur deux ans.

En Prépa on ne valide pas une matière par semestre, matière que l’on oublie à la vitesse de la lumière ensuite : toutes les matières sont travaillées, peaufinées, incorporées à la mémoire à long terme, tout au long des deux années, puis évaluées au moment des concours. C’est la base de connaissances solides, qui font la réputation des Ingénieurs et des Chercheurs français dans le monde entier.

La Prépa c’est un groupe de travail à taille humaine (de 20 à 50, pas 300), où les enseignants vous appellent par votre nom, connaissent vos points forts et vos faiblesses.

En Prépa les connaissances sont vérifiées très régulièrement : pas de partiel tellement lointain qu’on remet toujours à demain l’apprentissage. En Prépa toutes les semaines ou quinzaines (selon les filières) un point est fait dans chaque matière par le biais de colles (ou « kholles »), examen oral préfigurant les oraux des vrais concours. En Prépa on compte également un devoir sur table de 4h par semaine (les matières tournant au prorata des coefficients).

En Prépa les enseignants sont toujours disponibles et toujours sur site (sauf cas exceptionnel). Ils sont tous agrégés, très souvent docteurs ou Ingénieurs dans leur matière, et ont choisi d’enseigner en CPGE. Ils sont désignés par un organisme national (l’Inspection Générale de l’Education nationale), sur examen de leur dossier puis après entretien (non pas choisis par un copain, d’un organisme local, et sur recommandation d’un autre copain).

La Prépa a un cadre qui est pour certains contraignant, car beaucoup d’élèves n’ont pas l’habitude de la quantité et de la qualité de travail exigées. Mais si vous envisagez de dépasser le L1, vous remarquerez qu’à l’Université et en Prépa intégrée vous aurez aussi besoin de travailler bien et beaucoup ! La différence c’est qu’en Prépa on vous aide à vous mettre au travail et à vous organiser, plutôt que de vous laisser vous débrouiller.

La Prépa c’est une ambiance de camaraderie, d’émulation, mais pas de compétition. Le travail en petits groupes (TIPE, colles), cela créé des liens.

En résumé :

Vous voulez vous ouvrir un maximum de portes ?

Vous avez besoin qu’on vous aide à travailler ?

Vous voulez acquérir une culture générale étendue ?

Vous voulez un accompagnement personnalisé ?

Vous voulez être préparé au mieux aux défis des métiers de cadres ?

Alors osez la Prépa !

Top