Fénelon Sainte-Marie – La Plaine Monceau

Une nouvelle école

Le projet de loi pour la refondation de l’école a été voté en première lecture à l’assemblée nationale le 19 mars.

Malheureusement dans les médias nous n’avons entendu parler que du point sur les rythmes scolaires. C’est un point, certes important, mais qui ne résume pas du tout cette loi. De plus à Fénelon Sainte Marie nous étions restés à 4 jours ½ et donc ce point ne nous concerne pas.

De nombreux autres points sont abordés dans cette loi et je voudrais m’arrêter  sur un point : « Faire entrer l’école dans l’ère du numérique ».

Ce n’est pas la première fois que l’Etat ou les collectivités territoriales essaient d’aborder ce problème. Des villes, des départements, des régions ont déjà investi de grosses sommes d’argent en fournissant par exemple un ordinateur par élève, et ceci a jusqu’à présent toujours été un échec. Pourquoi ? Parce qu’une réforme de la pédagogie ne se décide pas d’en haut. Ce sont les enseignants qui décident de leur pédagogie, et sans leur concours, rien ne peut changer dans l’Ecole. Or le numérique, (ordinateur, internet, multimédia) n’est pour l’instant vécu que comme un outil supplémentaire qui peut remplacer, avantageusement certes, l’Encyclopédie, le magnétophone, la calculatrice, mais qui ne transforme pas la forme de l’école.

Le véritable enjeu serait le changement de pédagogie. Depuis des années nous parlons beaucoup de pédagogie différenciée, afin de pouvoir avancer au rythme de chaque élève. Malheureusement la grande partie du temps de classe est utilisée à distiller le savoir et il reste peu de temps pour la différentiation. D’où commence à naître, grâce aux espaces numériques de travail, une pédagogie inversée. La transmission de savoir se ferait principalement grâce à ces espaces numériques de travail et le temps de classe serait principalement un temps de conseil pour chaque élève par rapport à ces difficultés.

Ce sera une révolution dans notre conception de l’école et mettra beaucoup de temps à éclore, mais je pense que l’avenir de l’école est dans cette direction.

François Combescure

 

Pour ceux qui sont intéressés : loidorientation